Sueur

09/10/2009

Un billet écrit par Claude Cébille

Dans le domaine artistique, tout ne peut être enseigné totalement par la seule gestuelle et le vocabulaire courant. De ce fait, il y a toute une frange de savoir basée sur l'expérience, le savoir-faire et la pédagogie que l'on ne peut assimiler que par l'exemple et les "ficelles" du métier. "Plus vous pratiquerez, meilleurs vous serez", nous disait le Maître, "ne parlez pas, agissez, peaufinez votre geste, apprenez tout simplement", car, apprendre pour lui, c'était être immédiatement opérationnel, dans l'instant et à tout moment sur n'importe quelles saisies ou attaques non préméditées, réunissant en un seul geste l'ensemble de ses propres connaissances.

Il n'était pas rare que, durant une leçon, nous ne travaillions qu'une seule contention ou projection qu'il fallait répéter jusqu'à l'épuisement. Pour le Maître, les derniers mouvements étaient les meilleurs, la fatigue ayant effacé les muscles et surtout "l'ego".

- Claude Cébille